Activités à vocation sociale

La Virée Rose

vireerose.ca

La Virée Rose est un mouvement collectif de levée de fonds qui se déroule chaque année, de juin à septembre. Elle se réalise n’importe où à travers le Québec, seul ou en équipe. Le principe est d’accumuler les kilomètres tout en amassant des dons qui seront remis à la Fondation. L’équipe de l’INRS a pour objectif d’amasser 2 000 $ en parcourant 7 575 km d’ici la fin septembre.

Activité à venir – Événement de clôture, 29 septembre 2019

Virée rose parc maisonneuve
Photo : Radio-Canada

Venez célébrer, avec l’équipe d’Isabelle Plante et divers membres de l’INRS, la fête de clôture de la Virée Rose, le 29 septembre prochain de 11 h 30 à 15 h, au parc Maisonneuve de Montréal. Cette initiative à vocation sportive et caritative, au profit de la Fondation du cancer du sein du Québec, a été sélectionnée par le comité du 50e anniversaire de l’INRSpour former une équipe, organiser des activités de sensibilisation et y apporter une contribution financière.

L’objectif d’amasser 2 000 $ a été dépassé et l’événement sera l’occasion de souligner le succès de l’équipe d’employé(e)s et d’étudiant(e)s de l’INRS impliqué(e)s dans ce projet.

De plus, un kiosque réunira des étudiant(e)s et chercheur(e)s de l’INRS qui présenteront leurs travaux sur le cancer.

Détails de l’événement :

  • Date: dimanche 29 septembre 2019, 11 h 30 à 15 h
  • Coût : gratuit
  • Prestations et invités spéciaux: Lulu Hughes, Mitsou Gélinas, Guy A. Lepage, Marina Orsini, Ima, Jonas, Luce Dufault, Les Porn Flakes, Rick Hughes, Elizabeth Blouin-Brathwaite.
  • Lieu: Parc Maisonneuve (4601 rue Sherbrooke Est, Montréal)
  • Des navettes sont disponibles de Québec, Sherbrooke et Rimouski

Pour plus de détails, visitez la page de l’événement.

Pour vous impliquer ou faire un don à l’équipe INRS, visitez la page de notre équipe. Vous avez jusqu’au 29 septembre prochain.

15 août 2019- Bootcamp – Virée Rose

La professeure Isabelle Plante et son équipe, ont invité la communauté de l’Institut à se joindre à eux lors d’une activité de bootcamp dans le cadre de la Virée Rose organisée par la Fondation du cancer du sein du Québec. Au total, une quinzaine de personnes ont enfilé leurs souliers de course lors de la session d’exercices intensifs, animée par la cofondatrice de B-Force, Sylvie Beaubrun.

Bootcamp Virée Rose
Les étudiants, professeurs et employés de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) se sont activés au rythme de la musique sur les terrains gazonnés de Laval.

Isabelle Plante, dont les travaux de recherche portent directement sur le cancer du sein, s’implique régulièrement dans les activités caritatives pour soutenir la Fondation. La Virée Rose la rejoint particulièrement, car cette initiative promeut de saines habitudes de vie : « C’est une philosophie qui m’interpelle totalement, car je crois qu’une partie de la lutte contre le cancer doit venir de la prévention », explique-t-elle.

La directrice de la Fondation du cancer du sein du Québec, Nathalie Tremblay, était présente pour assister à l’évènement. « Nous sommes émus de voir la communauté scientifique s’impliquer dans la Virée Rose », confie Mme Tremblay, touchée de voir ces gens consacrer leur vie à la recherche offrir, en plus, leur soutien dans cette activité caritative. La Fondation cofinance les travaux de recherche de la professeure Plante, mais Mme Tremblay estime toutefois que leur lien va bien au-delà du financement : « Nous nous considérons comme des partenaires. Nous créons un pont entre les chercheurs et le public ».

Mieux comprendre le cancer

Chaque année, plus de 6 500 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du sein au Québec. Les fonds amassés dans les activités caritatives, tels que la Virée Rose, aident à soutenir la recherche pour lutter contre la maladie et offrir du soutien aux personnes atteintes.

L’équipe de recherche d’Isabelle Plante étudie les interactions et mécanismes cellulaires au cours du développement des glandes mammaires afin de mieux comprendre les mécanismes déréglés lors du développement de cancers du sein.

Un second volet concerne l’influence de l’exposition à des perturbateurs endocriniens, tel que les retardateurs de flammes, et des risques associés au cancer du sein. Ces substances miment l’effet des hormones naturelles du corps humain et peuvent perturber les mécanismes qui agissent sous leurs actions.


Une première journée d’activités à vocation sociale avait lieu le 23 mai 2019 dans la région de Québec. Une soixantaine de personnes (employés et étudiants) y ont participé.

Centre de plein air Le Saisonnier

lesaisonnier.net

Pour venir en aide à cet organisme, plusieurs activités étaient au programme de la journée : rénovation d’équipements, peinture, aménagement de sentiers, jardinage, etc.

Camp de vacances dans le secteur de Lac-Beauport, Le Saisonnier permet aux jeunes de développer leur autonomie. Grâce à un programme d’aide financière, il offre un été de rêve à des enfants défavorisés.

Mission 100 tonnes

mission100tonnes.com

L’activité a consisté en une corvée de nettoyage d’un cours d’eau de la région de Québec.
La mission de cet organisme est de retirer 100 tonnes de déchets des cours d’eau et des océans de la planète afin d’en réduire le niveau de plastique, de déchets et de substances toxiques.